Comparaison des cannabinoïdes – CBD, CBG et THC

La popularité des cannabinoïdes en tant que complément et/ou traitement n'a cessé de croître ces dernières années. Cet article vous aide à comprendre quelles sont les différences entre les principaux composants du chanvre : le CBD, le CBG et le THC.
chanvre

Les cannabinoïdes les plus importants : THC, CBG, CBD.

Le THC, le CBD et le CBG sont les trois cannabinoïdes les plus populaires. Ce sont les substances isolées les plus importantes du chanvre, celles qui ont fait l’objet du plus grand nombre d’articles scientifiques et de recherches. Elles ont beaucoup de points communs, mais chacune possède des caractéristiques uniques qui leur permettent d’être utilisées pour diverses pathologies.

Effets des cannabinoïdes sur le système nerveux central

Les principales différences entre ces substances concernent leurs effets sur le système nerveux central. Le tétrahydrocannabinol (THC), composant psychoactif notoire du cannabis, est un agoniste typique des récepteurs CB1 dans le cerveau. L’antagoniste qui atténue ses effets est le cannabidiol – le CBD. Ce composé réduit le niveau d’intoxication et élimine également la sensation de “défonce”. Ces deux substances fonctionnent ensemble dans l’organisme et maintiennent l’équilibre du système endocannabinoïde.

Le troisième composé – le cannabigérol (CBG), est, comme le cannabidiol, un antagoniste modéré des récepteurs CB1. Son rôle est également d’augmenter la sécrétion de l’anandamide, un cannabinoïde endogène, également connu sous le nom de molécule du bonheur. Le cannabigérol est aussi un inhibiteur de la recapture du GABA, un neurotransmetteur inhibiteur clé, favorisant ainsi la myorelaxation (relaxation musculaire) et la réduction des sentiments d’anxiété et d’agitation. favorisant ainsi la myorelaxation (relaxation musculaire) et la réduction des sentiments d’anxiété et d’agitation.

Effets antidépresseurs des composants du chanvre

Tous les cannabinoïdes ont un effet antidépresseur potentiel en affectant le système dopaminergique ; le CBD et le CBG influencent en outre les récepteurs 5HT1A de la sérotonine. Il convient de mentionner ici que le CBD ou le CBG non psychotiques seront plus efficaces dans la lutte contre la dépression, car des études montrent que l’utilisation excessive, régulière et à long terme de marijuana contenant du THC peut doubler le risque d’états psychotiques (principalement la schizophrénie) à l’avenir en raison d’un dérèglement du système dopaminergique (cela est particulièrement vrai pour les personnes présentant une variante particulière du gène COMT).

Effets neuroprotecteurs et analgésiques du CBD

Les scientifiques ont également observé des effets neuroprotecteurs et antioxydants de toutes ces substances, ainsi qu’une stabilisation des crises dans divers types d’épilepsie. Dans ces cas, des propriétés particulières sont attribuées au CBD (c’est notamment le cas du médicament Epidiolex, qui est utilisé dans le traitement de formes d’épilepsies infantiles résistantes aux médicaments, ou encore dans le traitement du syndrome de Lennox-Gastaut et du syndrome de Dravet).

Les douleurs musculaires et la spasticité sont également des problématiques. Ces symptômes peuvent accompagner des maladies telles que la polyarthrite rhumatoïde, la goutte ou la sclérose en plaques (SEP). Le médicament à base de THC indiqué dans le traitement de la sclérose en plaques est le Sativex, mais le CBD pur permet également de réduire les maux qui accompagnent de telles maladies.

Le thème de l’utilisation des cannabinoïdes en oncologie

Le THC est utilisé comme thérapie d’appoint en oncologie. Il est apprécié depuis des années pour sa capacité à contrer les nausées et les vomissements qui accompagnent inévitablement les médicaments cytostatiques (le médicament Nabilon). La marijuana médicale améliore également l’appétit des patients atteints du sida ou soumis à une chimiothérapie, ce qui améliore leur état de santé général (le médicament Dronabinol). Fait intéressant, une étude menée sur des souris a prouvé que le CBG possède des propriétés similaires de stimulation de la faim, mais sans effet psychotrope.

Le THC est également utilisé dans le traitement du glaucome – il diminue la pression intraoculaire en améliorant la circulation et le drainage des fluides dans l’œil. Là encore, le CBG non psychoactif a des effets similaires à l’intérieur du globe oculaire (en cas d’utilisation topique ou systémique).

Les cannabinoïdes permettent également de traiter les inflammations, avec un succès certain dans le traitement des maladies intestinales chroniques telles que la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse. Le CBG a montré les meilleurs résultats dans ce domaine. Une autre découverte remarquable concernant la CBG est son rôle en tant que traitement potentiel de la maladie de Huntington. L’utilisation du cannabigérol peut entraîner une amélioration de l’expression des gènes qui contrecarrent l’apparition de la maladie, laquelle, avec le temps, entraîne la dégradation des cellules nerveuses du cerveau. Ce qui distingue le CBG des autres cannabinoïdes, c’est son activité antimicrobienne unique contre les souches de SARM résistantes aux médicaments (potentiellement un nouvel antibiotique) et ses propriétés antifongiques modérées.

Utiliser une huile de CBD de qualité supérieure

De nombreux experts ont tendance à penser que le cannabidiol est la substance extraite du chanvre la plus importante. Il n’a pas d’effet psychotrope et supprime même la sensation de “défonce” provoquée par le tétrahydrocannabinol. L’utilisation de cette substance dans le traitement de l’épilepsie a déjà été mentionnée, mais le CBD, par ses propriétés antipsychotiques, anti-anxiété, antidépressives et myorelaxantes, représente l’espoir de la psychiatrie moderne. De plus, ce cannabinoïde triomphe depuis des années en oncologie.

Le CBD du chanvre agit de plusieurs manières : il inhibe la prolifération et l’invasion des cellules cancéreuses, réduit l’angiogenèse, empêche la migration et l’adhésion des tumeurs (dans le cas du gliome par exemple), bloque la croissance et accélère la mort des cellules pathologiques (dans le sarcome de Kaposi), induit leur apoptose (dans la leucémie, le cancer de la prostate et du côlon), inhibe l’expression des gènes du cancer du sein.

Le THC et le CBG ont également un rôle en oncologie, mais il est moindre par rapport au cannabidiol. Le THC inhibe le facteur de croissance endothélial vasculaire et réduit la formation de nouvelles cellules pathologiques, tandis que le CBG peut aider à traiter le cancer du côlon et est un agent cytotoxique efficace pour le cancer épithélial chez l’homme. En outre, le cannabigérol est le deuxième phyto-cannabinoïde le plus efficace après le CBD dans la lutte contre le cancer du sein.

Produits CBD et teneur en cannabinoïdes de haute qualité

On peut enfin mentionner à nouveau l’effet ambiant. Chacun des cannabinoïdes, pris isolément, possède des propriétés individuelles et a un effet légèrement voire radicalement différent sur l’organisme. Les meilleurs effets sont toutefois obtenus en travaillant de manière holistique, c’est-à-dire en percevant la plante comme un tout. En effet, il s’avère que les cannabinoïdes “coopèrent” entre eux et produisent souvent de meilleurs effets thérapeutiques lorsqu’ils sont combinés que lorsqu’ils sont utilisés séparément.

Le chanvre contient également toute une série d’autres composés actifs. Les substances présentes dans le chanvre, telles que les terpènes, les acides aminés, les protéines, les sucres, les enzymes, les acides gras, les esters, les flavonoïdes et autres, forment un spectre complet d’huile CBD. Ils constituent l’ensemble du profil chimique de la plante et interagissent étroitement avec les cannabinoïdes. L’effet synergique (effet d’entourage) peut donc être décrit comme un travail chimique “en équipe” au profit de l’utilisateur.

La théorie de la synergie a été étendue ces dernières années. Selon les dernières avancées, l’extrait de plante entière agit par le biais de quatre mécanismes : il affecte plusieurs “cibles” dans l’organisme, améliore l’absorption des ingrédients actifs (les terpènes, par exemple, augmentent l’absorption cutanée des cannabinoïdes), minimise les effets secondaires (capacité du CBD à réduire les effets psychoactifs du THC) et combat les mécanismes de défense développés par les bactéries (rôle important des composants non psychoactifs du cannabis). Ainsi, pour soulager la spasticité musculaire dans la sclérose en plaques, un extrait de plante entière a de meilleurs effets que le THC isolé (on voit ici le grand rôle de la cooccurrence du CBD).

Ce n’est que lorsque nous considérons le chanvre de cette manière que nous pouvons apprécier son véritable potentiel. Chaque substance est précieuse, chacune est légèrement différente, mais seule leur combinaison donne le résultat optimal pour l’utilisateur. L’avantage du CBD de chanvre par rapport aux préparations synthétiques est l’absence quasi totale d’effets secondaires.

Spectre complet – Contenu en CBD

Les huiles Full Spectrum avec CBD contiennent à la fois des formes neutres et des formes acides de cannabinoïdes. La concentration de CBD indiquée sur l’emballage indique la somme de l’acide cannabidiolique et du cannabidiol. Il en va de même pour le CBD de chanvre séché et le CBG – il s’agit de la somme des formes acides et neutres.

En raison de l’absorption limitée et retardée des cannabinoïdes dans le système digestif, les produits à spectre complet ne se présentent pas sous la forme de capsules de CBD. Nous encourageons l’utilisation d’huiles, de pâtes et de chanvre séché du fait de leur grande efficacité.

Bibliographie – liste d’études scientifiques :

https://www.analyticalcannabis.com/articles/cbg-vs-cbd-what-are-the-differences-312232

https://www.cbdmd.com/blog/post/cbg-vs-cbd-differences-benefits-uses-more

https://www.royalqueenseeds.com/blog–entourage-effect-how-cannabinoids-and-terpenes-work-together-n233

https://www.projectcbd.org/news/quick-hits/cbd-thc-synergize-epilepsy

https://www.projectcbd.org/medicine/cbd-thc-cancer

https://www.projectcbd.org/medicine/using-cbd-thc-cancer

https://www.projectcbd.org/news/quick-hits/thc-better-cbd

https://www.healthline.com/health/cbd-vs-thc

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6042662/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6776252/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5741114/

Articles similaires

Le CBD pour les athlètes – entraînement musculaire

Le CBD pour les athlètes – entraînement musculaire

Les avantages de l'utilisation de produits à base de CBD pour les personnes physiquement actives L'utilisation du CBD pour la musculation est utile pour les athlètes et les personnes physiquement actives. Les études menées jusqu'à présent montrent que les huiles de...

    0
    Panier
    Twój koszyk jest pustyPowrót do sklepu
      Calculer l'expédition
      Appliquer le coupon